travail du texte : une étape

Comme un

chiffon rouge

 

entre l’air et l’eau

le poids du ciel

de la terre

un chiffon rouge

à nouer

sur le cou

des oubliés

reflets sanglants

d’un drapeau froissé

où s’agite le vent

fébrilement

nos faits d’armes

les souvenirs de batailles

des conflits et des manifs

le chiffon rouge d’un jour

l’histoire tient

sur nos larmes

il reste à taire

une loi une histoire

tout se mélange

se brouille s’enveloppe

s’attache

il reste le foulard

chiffon rouge

suspendu

au clou

le vieux débris

vous colle aux doigts

sur la langue

il ne sait plus

quoi faire ou dire

rouge sa trace

bien chaude

des hommes de peu

que les machines mastiquent

chaque jour une miette

de chiffon rouge

le trop du fatalisme

l’esclave

doit manger

sans révolte

sans histoire

comme dans un conte

en passant

le chiffon rouge

pour les enfants

une révolte

de temps en temps

chiffon rouge

du soubresaut

tenir et croire

un autre monde

pour exister

comme au bon vieux temps

le chiffon rouge d’un foulard

au cortège du premier mai

le temps des idées

urgence !

chiffon rouge

je l’ai vu à la télé

chiffon rouge

fidèle au père jusqu’au bout

chiffon rouge

du pays à la mine

chiffon rouge

la cigarette part en fumée

chiffon rouge

il ne reste qu’une trace sur les doigts

chiffon rouge

que l’on jette dans le paysage

gamelle cassée

abandon d’un bout de soi

chiffon rouge

brouillard des illusions

effrité le chiffon rouge

au fond de la poche

le poing serré

pour tenir

un jour de plus

repartir

à la chaîne

participer

peau chiffonnée

couperosée

entre mariage et naissance

avons-nous le temps de faire ?

et puis

les enfants sont petits

nous verrons plus tard

il faut profiter de la vie

cette année je pars en Croatie

la guerre est finie

dans la poche

le chiffon rouge

chiffon rouge

profitons du carré de jardin

j’ai mangé les premiers radis

hier

la mine a fermé

c’était la dernière

et puis on pense

au musée

sur le carreau

un chiffon rouge

une fête chaque année

pour se rappeler

le 1 mai

d’un chiffon rouge

autour du cou

donner aux enfants

à se distraire

chiffon rouge

écouter de la musique

bouffer une merguez

se retrouver

en service d’ordre

bien organisé

entrée contrôlée

vous pouvez

dit le chiffon rouge

vous amuser

la buvette c’est pour militer

et le repas est résistant

au chiffon rouge

échanger des idées

contre des idées

ça fait des pensées

nous sommes tous capables

un homme passe

au cou le chiffon rouge

la musique joyeuse

voyage en d’étranges directions

sur nos regards et nos envies

au vent qui vient

le sentiment disloqué

au bout du pied

un chiffon rouge

la réalité des hommes tient-elle

dans une phrase ?

nos désirs sont des fenêtres

où s’agitent les chiffons rouge

du fruit la récolte

saisissante de nos ombres

parfois notre promenade

revient  comme un bateau

s’accroche

aux désirs tendus

des transparences

des quiétudes

d’un souvenir

de chiffon rouge

chiffon rouge

le temps des cerises

à inventer

le refrain enchanté

de nos printemps

de nos mains

les caresses

les libertés

nos appétits à déposer

à ses pieds

au chiffon rouge

« nos désirs sont des fenêtres

où s’agitent les chiffons rouge »

Philippe Vallet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s